Météo: Après la chaleur de 2012, 2013 débute fraîchement
Actualisé

MétéoAprès la chaleur de 2012, 2013 débute fraîchement

L'année 2012 a été trop chaude, selon MétéoSuisse. 2013 a en revanche débuté plutôt fraîchement: entre janvier et juin, il a fait au nord des Alpes un degré de moins que durant les années précédentes.

La ville de Zurich a même vécu sa première moitié de l'année la plus froide depuis 1987, a indiqué Meteomedia. Les habitants du nord des Alpes ont en outre souffert d'un déficit de soleil atteignant entre 150 et 200 heures.

Ce premier semestre frisquet ne signifie pas que le réchauffement climatique s'est arrêté, a précisé Meteomedia. Ce n'est d'ailleurs qu'en Europe centrale, en Asie de l'Est et dans l'Ouest de l'Amérique du Nord que les températures ont été plus basses que la moyenne. Partout ailleurs, il a fait beaucoup trop chaud.

2012 trop chaude

L'an dernier, il a fait en moyenne un demi-degré de plus que les années précédentes, a indiqué de son côté MétéoSuisse dans son dernier rapport sur le climat publié lundi. En outre, les valeurs des trois première saisons de l'année étaient plus hautes en 2012 qu'en 2011.

La quantité de précipitations mesurées sur douze mois a pour sa part augmenté de 6%. Au nord des Alpes, il a plu davantage à la fois sur l'année et en hiver, confirmant la tendance des derniers cycles. On ne décèle par contre pas de changement sur le long terme pour les autres saisons ainsi qu'au sud des Alpes, ont précisé les auteurs du rapport.

De 1981 à 2010, le nombre de journées estivales a sensiblement augmenté et celui de jours de gel diminué, rappellent aussi les météorologues. Un réchauffement qui s'observe également par un développement de la végétation plus précoce dans l'année. (ats)

Ton opinion