Lausanne: Après la manche, le lavage
Actualisé

LausanneAprès la manche, le lavage

Après la manche aux carrefours, voici le lavage des vitres.

Samedi, un homme posté au carrefour de l'avenue Jules-Gonin et du pont Chauderon s'approchait des voitures qui s'arrêtaient au feu rouge. Raclette dans une main et vaporisateur dans l'autre, il proposait de nettoyer leur pare-brise. La plupart du temps dans l'indifférence la plus totale. Approché, l'homme a déclaré qu'il demandait 10 à 20 centimes pour astiquer la vitre et que les affaires marchaient «couci-couça».

La police, qui était intervenue lorsque des Roms mendiaient au carrefour en début d'année, a déclaré ne pas avoir été informée de ce nouveau phénomène.

(sej)

Ton opinion