Tessin - Après la peur d’une flambée de cas, vient celle des incendies
Publié

TessinAprès la peur d’une flambée de cas, vient celle des incendies

La sécheresse des forêts fait craindre le pire aux autorités, déjà échaudées par l’arrivée massive de touristes au Tessin.

Et c’est au Tessin et dans les Grisons que le risque d’incendie reste le plus élevé.

Et c’est au Tessin et dans les Grisons que le risque d’incendie reste le plus élevé.

Confédération suisse

Entre la peur de devoir faire face à une flambée de cas Covid suite à l’afflux de touristes et la crainte d’affronter des incendies de forêts, les fêtes pascales ne seront pas de tout repos pour les autorités tessinoises.

En cause, la quasi-absence de précipitations durant les quatre dernières semaines et les températures élevées de ces derniers jours, qui ont entraîné un assèchement des sols dans de nombreux endroits en Suisse. Ainsi, vient le spectre des potentiels feux de forêt, surtout en cas de rafales.

L’appel du pique-nique et du barbecue

Et c’est au Tessin et dans les Grisons que le risque reste le plus élevé. «Une interdiction de faire des feux en forêt a été émise jusqu'à nouvel ordre», explique un responsable forestier tessinois, qui craint que les touristes qui affluent au Tessin à Pâques ne respectent pas ces mesures préventives.

L’appel du pique-nique et du barbecue sera en effet difficile à ignorer, alors que tous les restaurants restent portes closes. «Nous nous attendons à ce qu'il y ait des touristes mais aussi des locaux qui ne respectent pas cette l'interdiction», continue le responsable, qui espère que la raison l’emportera.

(Lea Gnos/szu)

Ton opinion