Actualisé 19.03.2020 à 13:48

Coronavirus

Après le confinement, les Chinois courent divorcer

De nombreux couples n'ont pas résisté à la quarantaine: depuis la fin du confinement, toute la Chine enregistre une forte hausse de demandes de divorces.

de
joc

Épicentre de la crise sanitaire qui s'est étendue au monde entier, la Chine voit enfin le bout du tunnel. Mais la longue quarantaine imposée aux habitants laissera des traces: il semble en effet que de très nombreux couples n'aient pas résisté à la vie en promiscuité. Selon le «Global Times» repris par le média Sup China, le nombre de demandes de divorces a explosé dans tout le pays depuis la fin du confinement.

«En raison de l'épidémie, de nombreux couples ont été enfermés chez eux pendant plus d'un mois, ce qui a réveillé des conflits sous-jacents», confirme un offi­ciel de la province de Shaanxi. Rouverts le 1er mars, certains bureaux d'enregistrement des mariages et des divorces n'ont jamais vu autant de demandes affluer, écrit ulyces.co. Et les Chinois désirant mettre un terme à leur union devront s'armer de patience: les listes d'attente s'allongent dans certaines régions, et il faudra ronger son frein plusieurs semaines avant que son dossier ne soit traité.

Les jeunes se précipitent un peu

Certains, sûrement un peu déboussolés par ce qu'ils viennent de vivre, ne savent plus où ils en sont: «Nous avons reçu des gens qui voulaient divorcer et qui l'ont très vite regretté. Certains jeunes couples ont même décidé de se remarier alors même que leur certificat de divorce était encore en cours d'impression», raconte un autre officiel de l'administration chinoise.

Cette nouvelle n'a pas surpris les internautes chinois, qui pensent que beaucoup de couples n'ont pas résisté à la série d'épreuves imposées par la crise sanitaire. «Lorsque les gens passent le jour et la nuit ensemble, il est difficile de dissimuler ou d'oublier les problèmes du mariage», a notamment commenté un utilisateur du réseau social Weibo. Parmi les facteurs de tension, les internautes évoquent l'interruption brutale d'une routine bien huilée, le stress économique, l'anxiété voire la dépression. D'autres pensent qu'un déséquilibre dans les tâches ménagères a pu faire des dégâts.

Ce phénomène sera-t-il également observé en Europe? La réponse d'ici quelques semaines.

Le plus beau jour de leur vie devra encore attendre

Faire-parts envoyés, voyage de noces réservés, robe de mariée ajustée, costard trouvé: tout était prêt pour que le jour J soit parfait... Et puis, il y a eu le Covid-19. Entre déception, réorganisation et soucis administratifs, les futurs époux romands étalent leur dépit. A lire ici.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!