Actualisé 26.10.2009 à 22:23

Maroc

Après Le Monde, El Pais est à son tour interdit

Le quotidien espagnol El Pais a annoncé lundi que sa distribution avait été bloquée dimanche au Maroc pour avoir publié des caricatures de la famille royale marocaine, une mesure qui avait déjà frappé la semaine dernière son confrère français Le Monde.

«L'édition de ce quotidien repren(ait) une caricature diffamatoire diffusée récemment. Il a été bloqué à l'aéroport de Casablanca», a confirmé à l'AFP une source officielle marocaine.

«Le Maroc est un royaume démocratique, comme le royaume d'Espagne. Il ne peut tolérer la diffamation de ses institutions», a ajouté ce responsable sous couvert de l'anonymat.

El Pais, le plus important quotidien généraliste espagnol, a pour sa part précisé qu'il avait été accusé par les autorités marocaines d'avoir «attenté à l'institution monarchique» au Maroc, pour avoir reproduit samedi ces dessins, qu'avait déjà publiés Le Monde.

Il s'agit d'un dessin du caricaturiste du Monde Jean Plantu et d'un autre dessin qu'avait publié fin septembre le dessinateur marocain Khalid Gueddar dans le journal marocain Akhbar Al Youm.

La Fédération des associations de journalistes espagnols (FAPE) a «déploré» lundi soir à Madrid dans un communiqué cette interdiction, jugeant «lamentable que le ministère marocain de la Communication opte pour la censure» et menace le «pluralisme de l'information» au Maroc.

Le groupe espagnol Prisa, qui publie El Pais, participe au capital du Monde à hauteur d'environ 15%.

Outre le journal El Pais, les autorités marocaines ont bloqué la distribution du Monde, qui a publié, dans ses éditions datées des 22, 23 et 24 octobre, des caricatures également jugées «irrespectueuses» de la famille royale. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!