Après les Vikings, la Suisse se passionne pour le Kubb
Actualisé

Après les Vikings, la Suisse se passionne pour le Kubb

En Suède, le Kubb est un jeu de plein air incontournable. En Suisse, le phénomène se répand comme une traînée de poudre.
Découverte.

Né sur l'île de Gotland au temps des Vikings, le Kubb est une institution en Suède. A tel point qu'on trouve ce jeu en bois absolument partout: dans les parcs, les magasins et même dans les stations-service.

Il se joue sur un terrain plane qui symbolise un champ de bataille, avec deux lignes de front formées par les 5 soldats qui se battent pour protéger le roi. Pour cela, ils ont à leur disposition 10 Kubbs et 6 bâtons, en plus de la pièce qui symbolise le Roi.

Le but du jeu est d'abattre les Kubbs de l'adversaire et de faire tomber le Roi à la fin. Philippe Schaer, étudiant à l'EPFL, a ramené le Kubb dans ses bagages en 2001 suite à un échange universitaire en Suède.

Rapidement, son entourage craque pour cette activité qui a tout du mariage entre le jeu d'échecs et la pétanque. Avec sa compagne Isabelle Kiener, ils écoulent depuis 2003 une quarantaine de jeux par mois. «La production est faite dans l'atelier protégé de «La Cordée», à Prilly, et la demande est telle qu'il faut parfois patienter avant de recevoir son exemplaire».

«Comptez 40 minutes de folie pour une partie normale et 20 minutes en catégorie tournois», relève Philipp Schaer et Isabelle Kiener, organisateurs depuis 2004 du championnat suisse de Kubb. Les tenants du titre sont Bâlois. A quand des Romands sur le podium?

Catherine Hurschler

Ton opinion