Actualisé

TennisArantxa Sanchez «étouffée» par ses parents

L'ancienne joueuse de tennis a accusé ses parents de l'avoir «étouffée», à l'occasion de la présentation de son autobiographie. Elle y affirme notamment que ceux-ci l'ont dépossédée de sa fortune.

L'Espagnole était à Barcelone mardi pour présenter son autobiographie.

L'Espagnole était à Barcelone mardi pour présenter son autobiographie.

Entourée par une centaine de journalistes, dont de nombreux représentants de la presse people, l'ancienne no 1 mondiale, devenue récemment capitaine de la sélection espagnole féminine de Fed Cup, s'est contentée de lire un communiqué, sans accepter des questions de la part de la presse.

Après avoir précisé qu'elle n'était pas «ingrate» envers sa famille, l'ex-joueuse, qui a remporté trois fois Roland-Garros, a accusé ses parents d'avoir «exercé un contrôle et une protection» sur elle qui l'ont «étouffée dans les moments les plus cruciaux» de sa vie.

Visiblement tendue, Sanchez a affirmé que dévoiler ses problèmes familiaux dans cette autobiographie a été pour elle «très douloureux», en même temps qu'«une nécessité vitale», «parce que je ne pouvais pas continuer à cacher une relation inexistante».

Dans son livre «Vamos! Memorias de una lucha, una vida y una mujer» (Allez! Mémoires d'un combat, d'une vie et d'une femme), publié la semaine dernière, Arantxa Sanchez règle ses comptes avec ses parents, les accusant de l'avoir empêchée de s'épanouir sur un plan personnel durant sa carrière et de l'avoir «laissée sans rien».

«Je suis endettée auprès du ministère des Finances et mes biens sont nettement inférieurs à ceux de mon frère Javier, qui a pourtant gagné beaucoup moins (de tournois) que moi tout au long de sa carrière. Dois-je accepter cet abus et me taire? Je ne vais pas le faire», écrit notamment Sanchez.

De son côté, la mère de l'ancienne joueuse, Marisa, a réagi la semaine dernière dans un communiqué, niant formellement avoir profité des gains de sa fille. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!