Actualisé 18.12.2013 à 16:19

Suisse

Argovie est le canton le plus libre

Le canton du Mittelland a offert en 2011 la plus grande liberté économique et civile à ses citoyens, selon l'«indice de liberté» établi par Avenir Suisse. Les Romands sont à la peine.

Le think tank d'orientation libérale attribue 84 points au canton d'Argovie, qui occupe la tête du classement depuis 2007. Il salue notamment l'équilibre des finances cantonales et la faible intervention de l'Etat dans l'économie. L'impôt sur le revenu a également sensiblement diminué, écrit mercredi Avenir Suisse.

Les dix premiers rangs reviennent presque exclusivement à des cantons alémaniques. Seul le Tessin marque la présence latine dans le «top-ten» en prenant la septième place. A noter que Zurich n'est que 16e, notamment en raison d'une forte hausse des investissements publics dans le logement. Mais le 4e et le 21e rang ne sont séparés que par 20 points, et restent proches de la moyenne suisse.

Jura et Valais au-dessus de la moyenne

Du côté romand, le Jura pointe au onzième rang, juste devant le Valais. Les deux cantons se situent juste au-dessus de la moyenne nationale (50 points). A noter la nette progression du Jura, encore 20e en 2007. Ce bond est dû à la baisse de l'impôt sur le revenu, l'utilisation du frein à l'endettement et à une protection des non-fumeurs ne dépassant pas la loi fédérale.

Il faut ensuite se pencher sur le dernier tiers du classement pour trouver les autres cantons romands. Fribourg est 18e avec 46 points, suivi de Neuchâtel (21e/40), Vaud (22e/39) et Genève, bon dernier avec 24 unités. Leur indice de liberté se montre stable entre 2007 et 2011. Concernant Genève, Avenir Suisse reconnaît toutefois que le canton a légèrement assaini ses finances et allégé sa charge fiscale.

Romands meilleurs civilement

La situation des Romands s'améliore si l'on ne considère que les indicateurs de liberté civile, en se passant des critères économiques. Le Jura monte sur la deuxième marche du podium, toujours derrière Argovie. Notamment parce que l'enseignement à domicile y est peu réglementé et la surveillance vidéo peu étendue.

Fribourg remonte au 11e rang, Neuchâtel au 13e, tandis que le Valais recule en 14e position. Vaud passe à la 18e place, mais Genève reste lanterne rouge. Le canton du bout du lac installe par exemple trop de radars sur ses routes, selon Avenir Suisse.

A l'inverse, si on se contente des critères économiques, quatre des cinq derniers rangs reviennent aux Romands. Vaud occupe la 22e place, Neuchâtel la 24e, tandis que Genève, avant-dernier, laisse le Jura fermer la marche. Fribourg n'est que 19e. Seul le Valais, 13e, dépasse la moyenne nationale. Argovie est à nouveau leader, devant Schwyz et Zoug. Zurich remonte en 9e position.

Pour établir ce classement, Avenir Suisse s'est fondé sur 21 critères. Treize sont de type économique, et neuf se rapportent aux libertés civiles. Le think tank propose sur son site un volet interactif: chacun peut déterminer son propre indice en choisissant les indicateurs qui correspondent à sa perception personnelle de la liberté. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!