Mission spatiale: Ariane-5 décollera jeudi soir
Actualisé

Mission spatialeAriane-5 décollera jeudi soir

La fusée Ariane-5 doit effectuer jeudi soir sa première mission de l'année 2009 depuis la base de Kourou en Guyane française.

Ceci afin de placer sur orbite deux nouveaux satellites de télécommunications, Hot Bird 10 pour l'opérateur européen Eutelsat et NSS-9 pour l'opérateur international SES New Skies, ainsi que deux micro-satellites expérimentaux (Spirale A et B) pour le compte de la Direction générale de l'armement (DGA).

Le décollage de la fusée depuis le Centre spatial guyanais (CSG) est prévu jeudi entre 23h09 et 00h04 heure de Paris (19h09 et 20h04 heure locale, 22h09 et 23h04 GMT). La fusée emportera à son bord plus de 7,4 tonnes de satellites.

Il s'agira du 187e lancement d'une fusée Ariane depuis la mise en service des lanceurs européens en décembre 1979, et de la première mission de l'année 2009. Si tout se passe comme prévu, le satellite Hot Bird 10 sera placé sur orbite 26 minutes et 24 secondes après le décollage, NSS-9 six minutes plus tard, et les satellites expérimentaux un peu moins de deux minutes après.

Hot Bird 10, le plus gros des deux «passagers» d'Ariane-5 pour ce lancement, devra assurer durant 15 ans la diffusion de programmes de télévision sur l'Europe. Quant à NSS-9, il devra assurer la transmission d'émissions de télévision, de radio, ou de données sur l'ensemble de la planête.

Quant aux deux satellites démonstrateurs lancés pour le compte du ministère français de la Défense, ils doivent permettre «la collecte d'images en infrarouge des fonds terrestres et leur analyse pour évaluer la capacité à détecter les missiles balistiques», pendant leur propulsion, selon Arianespace.

Cette expérimentation de la DGA appelée «Spirale» «prépare un futur programme d'alerte balistique destiné à la surveillance de la prolifération des missiles balistiques», et à déterminer l'origine des tirs.

Dans le cadre de l'activité d'Arianespace, entre six et huit tirs d'Ariane-5 ainsi qu'un lancement de la fusée Soyouz sont prévus en 2009 depuis le Centre spatial guyanais. Les fusées Soyouz sont exploitées depuis la fin 1998 conjointement par l'Europe et la Russie au sein de la société STARSEM dont Arianespace, EADS et l'Agence spatiale russe sont les trois actionnaires. Les lancements sont effectués depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan). D'ici à la fin 2010, Arianespace annonce le lancement de huit Soyouz «au Centre spatial guyanais ou à Baïkonour». AP

god/div/cr (ap)

Ton opinion