France: Armé d'un fusil, il menace de se suicider sur les rails
Actualisé

FranceArmé d'un fusil, il menace de se suicider sur les rails

Un quinquagénaire est resté sur les voies de la SNCF pendant plusieurs heures avant de se rendre à la police.

photo: Keystone/Illustration

Un quinquagénaire armé d'un fusil de chasse, qui menaçait de se suicider sur la voie ferrée, a perturbé lundi durant plusieurs heures le trafic des trains dans le sud-ouest de la France entre Agen et Toulouse, mobilisant secours et policiers d'élite du Raid qui l'ont finalement convaincu de se rendre, a-t-on appris auprès des secours.

L'homme, âgé de 59 ans et présenté comme «dépressif» après avoir perdu coup sur coup des proches au cours des derniers mois, s'était placé vers 9h30 sur les rails à Boé, non loin de son domicile.

Tenant un fusil de chasse dont le canon était posé sur sa gorge, il avait dit vouloir mettre fin à ses jours aux policiers lancés à sa recherche, son absence au travail ayant été signalée par son employeur, inquiet. Au cours des négociations, les secours avaient réussi à le convaincre de s'écarter de la voie en fin de matinée, ce qui avait permis une reprise au ralenti du trafic ferroviaire sur cette ligne, totalement paralysé pendant plusieurs heures.

Longues négociations

Des membres de sa famille, appelés sur place, n'ayant pu faire entendre raison au désespéré, deux équipes de policiers d'élite du Raid sont arrivées sur les lieux vers midi. Après plus de deux heures de discussions, le quinquagénaire a fini par se rendre et leur remettre son arme.

Conduit au commissariat d'Agen, il a été placé en garde à vue pour «entrave à la circulation ferroviaire et port d'arme prohibé» et va faire l'objet d'une hospitalisation d'office en établissement psychiatrique après avoir été examiné par un médecin, selon une source policière. (nxp/afp)

De l'aide existe

Selon stopsuicide.ch, le suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux personnes en souffrance. D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont aussi à disposition.

(NewsXpress)

Ton opinion