Suisse: Armée: des achats sans pression
Actualisé

SuisseArmée: des achats sans pression

Le Parlement ne devrait pas forcer la main du Conseil fédéral en matière d'achats militaires.

photo: Keystone/archive/photo d'illustration

A l'unanimité, la commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats rejette une motion du National demandant d'agender de nouvelles acquisitions l'année prochaine, a-t-elle communiqué vendredi.

Le texte avait été déposé après que le ministre de la défense Guy Parmelin a gelé le projet de défense sol-air, initialement prévu dans le programme d'armement 2017. Cette suspension provisoire libère un crédit d'environ 700 millions de francs.

La majorité de droite du National refuse d'en profiter pour raboter le budget de l'armée qui doit passer à 5 milliards. La motion demande donc de trouver des solutions pour utiliser intégralement les 700 millions disponibles en 2017.

Guy Parmelin est déjà en train de revoir la planification des acquisitions militaires et va donner la priorité à d'autres projets. Mais la commission ne veut pas réduire inutilement sa marge de manoeuvre.

Vouloir à tout prix acheter plus vite risque de forcer le Conseil fédéral à proposer des projets qui ne sont pas encore prêts. Et il n'est pas sûr qu'armasuisse dispose du personnel nécessaire. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion