Electro : Armin van Buuren critiqué pour avoir «volé» un logo

Actualisé

Electro Armin van Buuren critiqué pour avoir «volé» un logo

La star néerlandaise des platines a fâché un mythique label techno en s'appropriant son logo.

par
fec
Les deux logos sont effectivement assez proches.

Les deux logos sont effectivement assez proches.

DR

Le disc-jockey ne s'attendait certainement pas à une telle levée de boucliers. Il a fâché Underground Resistance, maison de disques techno fondée à Detroit par Mike Banks, Jeff Mills, Robert Hood et Darwin Hall. Armin van Buuren a utilisé le logo, ou quelque chose de très approchant, du label pour illustrer ses résidences dans le nouveau club Hï Ibiza, comme le rapporte «DJ Mag» version française.

Le label s'est dit choqué et s'est plaint sur Facebook. «N'est-ce pas honteux? Que s'est-il passé dans la créativité de la planète électronique? Alors quoi? Tout ce merdier, c'est juste pour l'argent? A ceux qui volez la culture, vous êtes prévenus!», a posté Underground Resistance.

Le magazine spécialisé estime, lui, que Van Buuren n'a pas copié sciemment ce nom et son logo. «Difficile également d'entendre l'argument selon lequel Armin négligerait et ne respecterait pas le mouvement techno. Avec plus de 20 ans de carrière, il n'ignore évidemment pas l'existence d'Undeground Resistance et quand on connaît son professionnalisme, on peut être certain qu'il prendra acte des réactions incendiaires que son nom de soirée a suscité», a-t-il ajouté. Face à cette polémique, le Néerlandais a réagi par le biais d'un communiqué de presse, relayé par mixmag.net: «Mon équipe, celle du Hï Ibiza et moi-même n'étions pas au courant des ressemblances entre mon logo et celui d'Underground Resistance. A la base, UR que j'utilise pour ma résidence, est un dérivé de Universal Religion, un de mes vieux concepts. (...) Après une longue délibération, nos avons décidé de garder le nom de UR tout en modifiant son logo».

Ton opinion