France/Suisse: Armureries suisses attaquées: gros coup de filet à Lyon
Publié

France/SuisseArmureries suisses attaquées: gros coup de filet à Lyon

Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées. Elles sont soupçonnées d’avoir commis quatre brigandages dans des magasins d’armes.

par
Richard Schittly
Deux commerces d’armes ont été braqués sur sol helvétique.

Deux commerces d’armes ont été braqués sur sol helvétique.

Getty Images/iStockphoto

Vingt-quatre personnes ont été interpellées en début de semaine dans la région lyonnaise. Ce coup de filet a été opéré dans le cadre d’une vaste enquête portant sur plusieurs attaques d’armureries commises en Suisse et dans le Jura français à la fin de l’année 2020. Selon nos informations, huit des suspects interpellés devraient être présentés aujourd’hui à un juge d’instruction, au Tribunal judiciaire de Lyon.

L’armurier s’est défendu

Selon une source proche de l’enquête, ils appartiennent à une équipe soupçonnée d’au moins quatre brigandages similaires commis le 7 septembre et les 3, 5 et 14 octobre 2020. Les deux premières attaques ont été perpétrées en Suisse. Leur localisation exacte reste pour l’heure inconnue. L’un de ces brigandages sur sol helvétique a échoué, donnant lieu à des coups de feu: le groupe a été mis en échec par l’armurier, qui a tiré sur les assaillants. Il apparaît que les suspects sont des délinquants assez jeunes, mais déjà connus des services de police. «Dans les années 2000, les armes des voyous lyonnais provenaient le plus souvent de filières d’anciens pays de l’Est», explique un ancien enquêteur de la police judiciaire de Lyon. La Suisse devient-elle une nouvelle source d’approvisionnement? «Les armes, comme les berlines puissantes, sont les deux moyens les plus convoités par les malfaiteurs, ils cherchent tous azimuts», prévient-il.

Service habitué des dossiers suisses

L’enquête est menée par deux services français conjointement saisis. Il s’agit d’abord de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), spécialisé dans la lutte contre le grand banditisme. Ce service de la police judiciaire est intervenu dans plusieurs des dossiers majeurs de brigandages en territoire suisse. Le second service relève de la gendarmerie nationale, il s’agit de la section des recherches de Lyon.

Ton opinion