Actualisé

Vaud et ValaisArnaque à l'assurance auto pour 800'000 fr.

Trois hommes ont été interpellés pour plus d'une soixantaine de sinistres douteux impliquant une cinquantaine de personnes et des dizaines de véhicules.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

Keystone

La police vaudoise a mis au jour une série d'escroqueries impliquant deux carrosseries de la région de Nyon et du Chablais valaisan entre 2012 et 2016. Une cinquantaine de personnes seraient impliquées pour quelque 800'000 francs. Trois hommes sont en détention provisoire.

Le stratagème était bien rodé. Un accident, volontaire ou non, était déclaré à l'assurance. Celle-ci confiait à un expert le soin de venir faire un devis pour les réparations. Le propriétaire du véhicule, qui était complice, mandatait une carrosserie qui encaissait l'argent sans faire les réparations, ou alors que partiellement, explique mardi la police. Le véhicule était alors vendu et immatriculé au nom d'un tiers.

Plusieurs annonces

Peu après, un autre accident présentant des dégâts similaires était annoncé par le nouveau détenteur du véhicule auprès d'une autre compagnie d'assurance. Le même sinistre, pour des montants avoisinant parfois les 10'000 francs, était donc remboursé plusieurs fois par différents assureurs aux mêmes carrosseries.

Parfois, un sinistre pouvait être annoncé à plusieurs compagnies en faisant intervenir l'assurance RC d'un complice. Dans ce cas, il n'y avait pas moyen de savoir si l'autre véhicule impliqué était réellement endommagé, précise le communiqué.

Soupçon d'un assureur

Comment le pot aux roses a-t-il été découvert? «Un assureur a fait part de ses soupçons à la police», a expliqué à l'ats Alexandre Bisenz, chargé de communication de la police vaudoise. Ce qui a permis aux enquêteurs de remonter la piste et de procéder à une série d'interpellations à la fin du mois d'octobre dernier.

Trois hommes de nationalité italienne et kosovare et âgés de 35, 39 et 59 ans, ont été placés en détention provisoire. Mais l'instruction n'en est qu'à ses débuts. A ce stade des recherches, les protagonistes de l'affaire sont soupçonnés d'être impliqués dans plus d'une soixantaine de cas douteux, impliquant des dizaines de véhicules. Le montant total des sinistres annoncés aux assureurs s'élèverait à environ 800'000 francs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!