Actualisé 30.06.2008 à 07:20

Arnaque touristique: le tigre rare était un bout de bois

Un paysan a été arrêté, et treize responsables locaux réprimandés ou licenciés, pour avoir fait croire qu'un tigre rare avait été aperçu dans la région chinoise du Shaanxi, afin d'y attirer des touristes.

Le paysan, arrêté samedi, a reconnu avoir fabriqué de fausses photos. Un bout de bois travaillé, qu'il avait utilisé pour feindre des pas du fauve dans la neige, a également été saisi.Les responsables locaux, la plupart des services des forêts ou de protection des animaux, ont été accusés de complicité.Depuis huit mois, la saga des photos du présumé tigre sauvage passionne les internautes chinois, beaucoup ayant douté très rapidement de leur véracité.En octobre, le paysan Zhou Zhenglong recevait une prime de 20.000 yuans (près de 1.850 euros) pour les photos, prises selon ses dires avec un appareil numérique, du tigre, croisé en liberté, et pour lesquelles il affirmait avoir "risqué sa vie".Il avait été alléché par des promesses de prime des autorités, allant de quelques milliers de yuans pour des traces de pas ou d'excréments de tigre jusqu'à un million pour une photo de tigre.La police a retrouvé l'endroit de la prise de vue, un coin de forêt "où il y a peu de grands arbres, qui ne peut être un habitat convenable pour un tigre", selon le China Daily.En comparant le diamètre des troncs d'arbres, sur les lieux de la prise de vue et sur la photo, les policiers ont établi que le tigre sur la photo mesurait... 27 cm de long, soit la taille de l'image utilisée pour fabriquer les photos truquées.Au milieu des années 1990, il ne restait que 30 à 80 tigres de cette espèce, qui est désormais probablement éteinte, selon les experts. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!