Cybercriminalité: Arnaques au «phishing»: quarante-neuf arrestations
Actualisé

CybercriminalitéArnaques au «phishing»: quarante-neuf arrestations

Des actions parallèles de plusieurs polices nationales en Europe ont permis d'interpeller des auteurs présumés d'escroqueries menées via internet.

Plusieurs polices européennes ont arrêté 49 personnes mardi dans le cadre d'une action internationale contre des réseaux de criminels ayant détourné des millions d'euros en interceptant des communications sur internet, a indiqué Eurojust mercredi.

Les suspects, «principalement en provenance du Cameroun et du Nigeria», ont été arrêtés dans le cadre de l'action menée par les polices italienne, espagnole et polonaise, a précisé l'organe européen de coordination judiciaire dans un communiqué, refusant de donner plus de détails sur les lieux des arrestations.

«L'opération Triangle» était également soutenue par la police belge, anglaise et géorgienne. Dans le même temps, 58 perquisitions ont été menées dans le cadre de cette opération, qui est née de trois enquêtes parallèles ciblant les groupes criminels organisés spécialisés dans le «phishing» ou l'envoi d'e-mails récupérant les données personnelles en utilisant une fausse identité.

Réseau sophistiqué de blanchiment

Grâce à ces données, les criminels ont mené à bien ce que les spécialistes nomment des «attaques de l'homme du milieu» en interceptant des communications et détournant 6 millions d'euros (6,36 millions de francs) appartement aux victimes de toute l'Europe, dont des sociétés, «à travers un réseau sophistiqué de blanchiment d'argent».

L'opération a «démontré que des institutions européennes et des autorités nationales peuvent combattre avec succès, ensemble, l'une des formes de criminalité moderne les plus difficiles à détecter», affirme Eurojust.

(afp)

Ton opinion