Arnaud Montebourg s'interroge sur des «contreparties» accordées à Bolloré
Actualisé

Arnaud Montebourg s'interroge sur des «contreparties» accordées à Bolloré

Arnaud Montebourg s'est interrogé mardi au sujet d'éventuelles «contreparties» accordées à Vincent Bolloré, après un nouveau déplacement privé du président de la République Nicolas Sarkozy dans l'avion de l'industriel pour se rendre en vacances en Egypte.

«Je regrette de devoir m'interroger sur les contreparties que M. Bolloré, homme d'affaires rusé, est en droit d'attendre de la République, car dès lors que le président de la République se met en situation de dépendre des faveurs des milliardaires, il y a forcément des contreparties et nous nous interrogeons: lesquelles?», a déclaré le député socialiste de Saône-et-Loire sur France-Inter.

«Ce mélange des intérêts privés et publics est nuisible à l'impartialité de l'Etat», a-t-il ajouté, remarquant que «l'on ne peut mener une politique qu'à l'écart des puissances de l'argent».

Nicolas Sarkozy, accompagné de sa nouvelle conquête Carla Bruni, est arrivé mardi à Louxor à bord du Falcon 900X appartenant au groupe Bolloré qu'il avait déjà emprunté pour se rendre à Malte juste après son élection. (ap)

Ton opinion