Motocross: Arnaud Tonus, le retour au pays de l'enfant prodigue
Actualisé

MotocrossArnaud Tonus, le retour au pays de l'enfant prodigue

Fin 2014, le Genevois s'expatriait aux Etats-Unis pour y vivre son rêve de gosse. Revenu en Europe, il est au centre du marché des transferts.

par
Jean-Claude Schertenleib
Le motard de 26 ans est motivé comme jamais et na aucun regret sur son expérience américaine.

Le motard de 26 ans est motivé comme jamais et na aucun regret sur son expérience américaine.

dr

Charly et Kelita Tonus, parents d'Arnaud, se rappellent de ce jour-là. Dans leur base française de La Tremblade, sur la côte atlantique, leur fils s'était enfermé avec son agent, qui venait lui présenter les offres reçues en vue de son passage en MXGP, catégorie reine du cross, pour 2015. L'échange avait duré. Mais le Genevois, qui avait gagné cette année-là son premier Grand Prix MX2, avait pris sa décision: «Il venait de dire non à une offre qu'on ne pouvait pas refuser!»

Plutôt que de rester en Europe pour y gagner très bien sa vie, Arnaud Tonus avait préféré un sacré défi: «Les States, un rêve de gosse.» Mais blessures et soucis de santé ont parfois donné à ce rêve des allures de cauchemar. Même si, quand il était bien, on le découvrait dans les pelotons de tête. L'automne dernier, il est revenu, engagé par un des teams officiels Yamaha MXGP: «Des regrets? Jamais. J'en aurais eu si je n'avais pas osé suivre mon rêve.»

Encore bon 8e du GP de Lombardie ce week-end, Tonus pointe à la 10e place du classement intermédiaire, avec un podium qu'il n'est pas près d'oublier, en Italie. «Me retrouver aux côtés de Cairoli – le Valentino Rossi du cross! – et de Gajser (ndlr: le champion en titre), c'était quelque chose de sympa», sourit-il. Sans pour autant se départir d'un calme étonnant. Ces dernières semaines, son agent est de nouveau fort occupé: le retour de l'enfant prodigue a été remarqué dans les états-majors des plus grandes équipes. Cette fois, il ne dira pas non!

Ton opinion