Casse du Sentier (VD): Arrestation des deux braqueurs en fuite
Actualisé

Casse du Sentier (VD)Arrestation des deux braqueurs en fuite

Deux auteurs en fuite du casse à la bijouterie Jacot en décembre 2010 au Sentier (VD) ont été arrêtés dans la région de Marseille.

par
Christian Humbert

Une trace ADN sur une veste a permis de boucler l'enquête sur le casse de la bijouterie Jacot, au centre du Sentier (VD), à mi-décembre 2010. C'est en effet cet habit retrouvé par des gendarmes français qui a permis d'identifier, puis d'arrêter mardi dans le sud de la France, le cerveau du casse, âgé de 23 ans, et son complice de 37 ans. Les quatre auteurs de l'attaque à main armée sont détenus. Deux l'ont été le jour du délit: ils se sont retrouvés coincés par la police dans les étages et leur butin a été récupéré. Ils n'ont jamais fourni la moindre indication sur leurs complices arrêtés mardi. Ceux-ci seront jugés en France.

Patrick Galeuchet, procureur chargé de cette enquête, s'est rendu à Marseille avec des policiers vaudois pour assister à l'arrestation. Les hommes étaient encore couchés et n'ont pas offert de résistance. Les deux derniers braqueurs avaient fui sous le nez du gendarme concentré sur leur véhicule aux plaques françaises. Ils ont été arrêtés à Marseille et à Aix-en-Provence. Le plus jeune des deux a un joli pedigree. Il a déjà été condamné en France comme en Suisse, notamment à 4 ans de prison dans le Bas-Valais à la suite de trois attaques de bijouterie avec des voitures-bélier. Il apprécie aussi la Vallée de Joux. Il a en effet attaqué la manufacture Jaeger-Lecoultre en septembre 2007 avant d'y revenir pour attaquer une première fois la bijouterie Jacot en jetant un véhicule contre la maison La voiture avait pris feu, communiquant l'incendie à l'immeuble. A peine libéré de sa prison valaisanne, en automne 2010, il est revenu au Sentier avec trois complices. Il est aussi soupçonné d'un car-jacking au Lieu.

Ton opinion