Vanuatu: Arrestation du politicien qui s'était gracié lui-même
Actualisé

VanuatuArrestation du politicien qui s'était gracié lui-même

La police a interpellé le président du Parlement, qui avait profité de l'absence du chef de l'Etat pour s'accorder lui-même une grâce dans une affaire de corruption.

M. Lonsdale a annulé les grâces et promis de «faire le ménage» dans l'archipel.

M. Lonsdale a annulé les grâces et promis de «faire le ménage» dans l'archipel.

Accusé d'avoir perçu au total 35 millions de vats (environ 300'000 francs) l'année dernière de la part de membres de l'opposition, M. Pipite et treize élus avaient été reconnus coupables de corruption par la Cour suprême, la semaine dernière.

Mais, profitant du voyage du président Baldwin Lonsdale dans les îles Samoa, Marcellino Pipite avait signé les décrets de grâce, arguant qu'il avait constitutionnellement les pouvoirs du chef de l'Etat, en l'absence de ce dernier. De retour, M. Lonsdale avait annulé ces grâces, promettant de «faire le ménage» dans l'archipel.

Les douze députés arrêtés, dont M. Pipite, sont désormais poursuivis également pour entrave au bon fonctionnement de la justice, a indiqué vendredi l'agence de presse locale Pacnews. Ils ont été incarcérés dans une prison de la capitale Port Vila.

Dans l'affaire de corruption, les peines seront prononcées le 22 octobre. L'archipel aux 80 îles, l'un des pays les plus pauvres de la planète, se remet à peine du cyclone Pam qui avait dévasté au mois de mars les récoltes, détruit de nombreuses maisons et contaminé les réserves hydrauliques. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion