Zurich: Arrestation violente lors d’une manifestation féministe non-autorisée
Publié

ZurichArrestation violente lors d’une manifestation féministe non-autorisée

La police était mobilisée en nombre samedi après-midi à Zurich. Des heurts ont éclaté et de violentes arrestations ont eu lieu. Une vidéo montre des policiers jeter une manifestante au sol et faire l’usage de spray au poivre.

par
Michelle Muff Lucas Orellano/lom

Une manifestation organisée par le collectif «Grève féministe de Zurich» a eu lieu samedi après-midi à Zurich. Le regroupement, non-autorisé par les autorités, a mobilisé de nombreuses manifestantes qui ont été stoppées par les forces de l’ordre. La police était effectivement présente sur place et a mis fin à l’événement peu après 14 heures. Les officiers ont précisé à 20 Minuten que l’interdiction avait été prononcée samedi et que les personnes présentes sur l’Helvetiaplatz risquent d’être refoulées ou arrêtées.

À 15h30 pourtant, les manifestants expulsés se sont à nouveau rassemblés sur l’Helvetiaplatz. La police a alors décidé de muscler ses interventions et a fait usage de spray au poivre pour disperser les personnes présentes. Plusieurs interpellations ont eu lieu. Des canons à eau ont également été mobilisés sur la place. Plusieurs vidéos montrent notamment une violente arrestation: une manifestante est attrapée par un agent et jetée au sol. D’autres militants tentent d’intervenir mais ils sont rapidement repoussés par les policiers. Les forces de l’ordre affirment sur Twitter qu’elles ont été victimes d’attaques et ont donc été forcées de hausser le ton.

1 / 5
De nombreux manifestants se sont réunis sur l’Helvetiaplatz.

De nombreux manifestants se sont réunis sur l’Helvetiaplatz.

20 Minuten
La police a très rapidement marqué sa présence face à l’événement qui avait pourtant été interdit.

La police a très rapidement marqué sa présence face à l’événement qui avait pourtant été interdit.

20 Minuten
Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations.

Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations.

20 Minuten

Vers 16h30, les policiers et policières de l’Helvetiaplatz, se sont retirés pendant quelques minutes. La situation s’est ensuite détendue temporairement. Quelques officiers étaient encore sur les lieux et sont revenus vers 16h38 portant des gilets pare-balles. Malgré le retour des agents, la manifestation s’est poursuivie jusqu’à 17h, se déplaçant progressivement à travers le centre-ville. L’événement a réuni près de 1000 militantes selon Tages-Anzeiger.

Ton opinion