Genève: Arrêt de la formation pour imams à l'Uni de Genève
Publié

GenèveArrêt de la formation pour imams à l'Uni de Genève

Faute d'un nombre suffisant de candidats, il n'y aura pas de rentrée 2019 pour le cursus qui visait à mieux intégrer les imams. Un projet romand est à l'étude.

par
David Ramseyer
Fs-stock

Entamée en septembre 2017, la formation pour imams à l'Université de Genève (Unige), destinée à faciliter leur intégration à la culture suisse, subit un coup d'arrêt. Le cursus ne reprendra pas à la prochaine rentrée académique, a révélé la télévision locale «Léman Bleu».

La nouvelle est confirmée par l'alma mater. Celle-ci précise qu'il n'y a plus assez de candidats pour justifier - pour l'instant - un tel enseignement. En tout, celui-ci a concerné une quinzaine de personnes depuis ses débuts, il y a un an et demi. «Environ 80% des candidats potentiels du canton ont été accueillis», appuie Marco Cattaneo, porte-parole de l'Unige. Pas de quoi cependant jeter la formation des imams aux oubliettes. «Nous croyons profondément que ce projet-pilote peut se poursuivre, mais probablement au niveau romand, cette fois».

Un avenir en pointillé

Le cursus genevois a en effet suscité de l'intérêt dans d'autres cantons. Des échanges ont ainsi eu lieu avec l'Université de Fribourg; des discussions sont en cours pour la rentrée 2020. Il faudra aussi déterminer le financement d'une telle formation continue. Pour l'heure, les participants ne payent pas de frais d'études, car le cursus est soutenu par des fonds fédéraux, via le Bureau de l'intégration des étrangers. Mais d'autres modèles peuvent aussi être envisagés.

L'enseignement du français ainsi que les cours sur l'organisation et les valeurs de la Suisse, dispensés aux imams, constituent en tous cas une «réussite», aux yeux de l'alma mater genevoise. Marco Cattaneo assure ainsi que «les objectifs d'intégration ont été atteints».

Ton opinion