Belle action des CFF: Arrêt spécial pour une femme dans le mauvais train, standing ovation
Publié

Belle action des CFFArrêt spécial pour une femme dans le mauvais train, standing ovation

Un convoi s’arrête spécialement pour laisser descendre une Argovienne qui était montée par erreur dans le train de nuit pour Amsterdam. Une employée CFF a été chaleureusement applaudie.

La malheureuse passagère a pris le train de nuit pour Amsterdam par erreur.

La malheureuse passagère a pris le train de nuit pour Amsterdam par erreur.

Siemens AG

La mauvaise humeur est souvent de mise de la part des passagers CFF quand les trains sont en retard ou qu’il y a des annulations. Mais quand il y a des initiatives comme celle du personnel de ce train, c’est une salve d’applaudissements qui récompense un joli geste. 

Explications. Une femme originaire du canton d’Argovie, fatiguée d’une longue journée de travail, monte à bord d’un train à 22h10 en gare de Zurich pour rentrer chez elle à Lenzbourg (AG). Mais au moment de vérifier son billet, c’est la consternation: la contrôleuse lui explique qu’elle est en fait dans le train de nuit pour Amsterdam, un train qui ne s’arrêtera pas avant Bâle.

Le wagon tente de lui remonter le moral

L’Argovienne lance un juron bien senti, tout comme son voisin de siège qui tente de la réconforter, raconte l’Aargauer Zeitung. «Dans mon esprit, je voyais mon lit s’éloigner au loin», explique la femme sur son compte LinkedIn. «Du coup, je me suis laissée retomber en arrière, épuisée, pour m’abandonner stoïquement à mon destin», confie-t-elle.

Cinq minutes plus tard, l’hôtesse de train revient vers la malheureuse passagère et lui annonce qu’elle a parlé avec le conducteur pour un arrêt exceptionnel à Lenzbourg. Une possibilité toutefois rejetée en raison des trains qui suivaient, explique-t-elle. Ce geste touche déjà l’Argovienne qui n’en revient pas qu’un arrêt ait été envisagé pour elle et qui remercie du coup la contrôleuse. Entretemps, raconte le journal, tout le compartiment vibre avec la voyageuse et tente de lui remonter le moral.

Standing ovation

Mais surprise et joie quelques minutes plus tard. L’employée CFF revient, un grand sourire aux lèvres. «Nous faisons pour vous un arrêt exceptionnel à Aarau», annonce-t-elle à la passagère. Et lorsque le convoi s’arrête effectivement dans la ville pour laisser descendre l’Argovienne égarée, tout le wagon offre alors une chaleureuse standing ovation à l’hôtesse de train.

«De tels cas sont toutefois extrêmement rares», explique Sabrina Schellenberg, porte-parole des CFF, interrogée par l’»Aargauer Zeitung». «Dans ce cas, l’arrêt exceptionnel ne devait pas avoir de conséquences sur l’horaire», souligne-t-elle.

(cht)

Ton opinion

70 commentaires