Fuite de gaz : Arrêt total de l'usine chimique

Actualisé

Fuite de gaz Arrêt total de l'usine chimique

Les autorités françaises ont annoncé mardi l'arrêt du fonctionnement de l'ensemble de l'usine chimique d'où s'est échappé lundi du gaz mercaptan dans le nord-ouest de la France.

La fuite a nécessité la fermeture totale de l'usine.

La fuite a nécessité la fermeture totale de l'usine.

«Les services de l'Etat se sont immédiatement rendus sur place et, dès hier soir (lundi), un arrêté préfectoral a été pris pour stopper l'ensemble de l'exploitation», révèlent dans un communiqué les ministres de l'Ecologie et de l'Intérieur, Delphine Batho et Manuel Valls.

La ministre de l'Ecologie sur place

La ministre française de l'Ecologie Delphine Batho a annoncé sur son compte twitter son départ d'urgence de Berlin pour se rendre à Rouen, dans le nord-ouest de la France, où une fuite de gaz mercaptan était en cours dans une usine chimique. La ministre se trouve dans la capitale allemande pour le 50e anniversaire du traité d'amitié franco-allemande.

Depuis lundi soir, une odeur nauséabonde de gaz provenant d'une usine chimique classée Seveso seuil haut (risque majeur) s'est répandue depuis la Normandie jusqu'à Paris, où le nuage malodorant est arrivé dans la nuit, poussé par les vents. Les services de secours ont été saturés par des milliers d'appels de gens inquiets, même si les autorités ont rapidement démenti tout risque pour la santé.

Le mercaptan, aussi appelé méthanethiol, est un produit nauséabond utilisé pour «parfumer» le gaz de ville, lui-même naturellement inodore, afin de repérer les fuites et éviter les accidents. (afp)

Ton opinion