Actualisé 01.07.2020 à 07:18

Nouvelle loi à Hong Kong

Arrêté car il portait un drapeau pro-indépendance: une première

La police hongkongaise a annoncé la première arrestation liée à la nouvelle loi promulguée mardi par le président chinois Xi Jinping. Cette dernière prévoit de réprimer des crimes contre la sécurité de l’Etat comme les activités subversives et la sécession.

Un homme trouvé en possession d’un drapeau en faveur de l’indépendance de Hong Kong est la première personne à avoir été arrêtée dans le cadre de la nouvelle loi sur la sécurité nationale, a annoncé mercredi la police. «Un homme a été arrêté en possession d’un drapeau pour l’indépendance de Hong Kong dans le quartier de Causeway Bay, en violation de la loi sur la sécurité de l’Etat», a écrit la police sur son compte Twitter.

Dans son message, qui était accompagné d’une photo de l’homme interpellé par les forces de l’ordre et du drapeau, elle a souligné qu’il s’agit de la première arrestation depuis l’entrée en vigueur de ce texte. Promulguée mardi par le président chinois Xi Jinping après avoir été adoptée par le Comité permanent du Parlement, une instance soumise au Parti communiste chinois (PCC), la nouvelle loi permet de réprimer quatre types de crimes contre la sécurité de l’Etat: les activités subversives, la sécession, le terrorisme et la collusion avec des forces étrangères.

La loi est accusée par ses détracteurs d’être une tentative d’étouffement de l’opposition à Hong Kong. Elle prévoit que la justice chinoise est compétente pour les atteintes «graves» à la sécurité et la prison à vie pour les crimes contre la sécurité nationale. Vingt-sept pays du Conseil des droits de l'Homme de l’ONU, dont la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Japon, ont condamné cette nouvelle loi, tandis que les Etats-Unis ont menacé la Chine de représailles, promettant de ne pas «rester les bras croisés».

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Florian

01.07.2020 à 09:51

État voyou. Ce pays a déjà annexé le Tibet et imposé sa doctrine expansive. Aucun respect pour les droits humains et imposition de son modèle économique. Le rouleau compresseur chinois avance sans se soucier des libertés de ses concitoyens muselés et violemment réprimandés s'ils manifestent un quelconque désaccord. Les pays ayant fait part de leurs réserves sur cette nouvelle loi imposée aux habitants de Hong-Kong ont immédiatement été menacés de représailles (méthode d'intimidation usuelle) et, cette fois-ci, la Suisse et bon nombre de pays ont pris une posture courageuse. Pour ma part, je bannis, dans toute la mesure du possible, les produits venant de Chine !

Jean Etaisur

01.07.2020 à 09:11

Un jour, pas si lointain que ça, on sera tous sous la domination Chinoise. On leur à tout donnée, notre technologie nos usines et notre savoir-faire et maintenant on est dépendant d'eux !!! Les responsables politique occidentaux sont pitoyables !!!!

yam artiviste

01.07.2020 à 09:08

Le pire est que le modèle sécuritaire chinois (reconnaissance faciale, omniprésence de caméras,maillage et contrôle de la population...)correspond aux voeux "démocratiques" de nos sociétés occidentales...ultime paradoxe avant le verrouillage à la Big Brother !!!