Bali: Arrêté parce qu’il dansait nu sur une montagne sacrée

Publié

BaliArrêté parce qu’il dansait nu sur une montagne sacrée

Un Canadien, acteur et coach bien-être, va être expulsé de l’île indonésienne après avoir publié une vidéo sur Instagram qui le montre en train de faire un haka en tenue d’Ève sur le mont Batur.

Le Canadien appelle aujourd’hui à l’aide.

Le Canadien appelle aujourd’hui à l’aide.

Captures d’écran Instagram

Jeffrey Craigen a diffusé une vidéo sur Instagram où on le voit faire un haka, une danse rituelle maorie de Nouvelle-Zélande, complètement nu sur le mont Batur, un volcan considéré par de nombreux Balinais comme sacré. L’homme a été interpellé et interrogé lundi après une vague de protestations d’internautes qui l’ont accusé d’avoir manqué de respect envers les croyances balinaises.

Jeffrey Craigen est en attente d’expulsion mais les autorités n’ont pas pu le mettre immédiatement dans un vol du fait qu’il n’est pas vacciné contre le Covid-19. «Les compagnies aériennes n’ont pas accepté de le transporter» dans ces conditions, a expliqué mardi à l’AFP le responsable de l’immigration de Denpasar, la capitale balinaise, Tedy Riyandi.

Cette photo prise le 25 avril 2022 et publiée le 26 avril par le bureau de l’immigration de Bali montre le touriste canadien Jeffrey Craigen détenu par les autorités de l’immigration à Denpasar, sur l’île balnéaire indonésienne de Bali.

Cette photo prise le 25 avril 2022 et publiée le 26 avril par le bureau de l’immigration de Bali montre le touriste canadien Jeffrey Craigen détenu par les autorités de l’immigration à Denpasar, sur l’île balnéaire indonésienne de Bali.

AFP

Le Canadien se trouvait en Indonésie depuis 2019, en tant que touriste puis pour étudier des traitements alternatifs contre l’ostéoporose, a indiqué lundi le responsable des services de l’immigration de Bali Jamaruli Manihuruk. Jeffrey Craigen a affirmé ne pas savoir que le Mont Batur était un site sacré.

Incidents nombreux

«À tous les étrangers qui visitent Bali, nous vous prions de vous comporter en respect de nos lois et valeurs culturelles balinaises», a déclaré Jamaruli Manihuruk. Bali a connu de nombreux incidents avec des touristes peu respectueux de ses lois et croyances. L’an dernier près de 200 personnes ont été expulsées de l’île pour avoir violé les règles sanitaires liées au Covid-19.

En 2019, un couple tchèque a été assailli de critiques pour une vidéo dans laquelle on voyait l’homme asperger le derrière de sa compagne avec de l’eau sacrée dans un temple balinais. Ils ont dû participer ensuite à un rituel de purification mené par un prêtre hindouiste, la religion prédominante sur l’île.

Le secteur touristique a beaucoup souffert à Bali pendant deux ans de pandémie à cause de la fermeture des frontières aux touristes étrangers. Mais le secteur a commencé à se redresser depuis que les autorités ont supprimé en mars la quarantaine pour les voyageurs vaccinés et rétabli des visas à l’arrivée.

(AFP)

Ton opinion

26 commentaires