Sri Lanka: Arrêté pour avoir prédit l'assassinat du président

Actualisé

Sri LankaArrêté pour avoir prédit l'assassinat du président

La police a interpellé un ex-militaire devenu astrologue qui annonçait l'assassinat la semaine dernière de Maithripala Sirisena, toujours bien vivant.

Maithripala Sirisena dirige le Sri Lanka depuis janvier 2015.

Maithripala Sirisena dirige le Sri Lanka depuis janvier 2015.

AFP

Ex-marin dans l'armée, Vijithamuni Rohana de Silva connaît déjà la case prison: il a passé deux années et demie derrière les barreaux pour avoir tenter de tuer Rajiv Gandhi, le Premier ministre indien d'alors, lors d'une garde d'honneur à Colombo en 1987 (vidéo ci-dessous).

Après un détour par la chanson, il s'est depuis proclamé astrologue, un domaine très populaire au Sri Lanka, notamment dans les sphères politiques. Au cours des six derniers mois, le suspect a posté plusieurs messages sur internet «prédisant» l'assassinat du président Sirisena pour le 26 janvier 2017, soit jeudi dernier.

«Il a été arrêté (...) pour des fausses prédictions qui ont semé le désordre dans la société», a indiqué à l'AFP un responsable gouvernemental sous couvert d'anonymat. Présenté mercredi à des magistrats, il a été libéré contre le paiement d'une caution de deux millions de roupies (environ 13'000 francs).

Les politiques sri-lankais ont une grande foi dans les prédictions de leurs astrologues, leur accordant généralement plus d'importance qu'aux recommandations de leurs proches conseillers.

Suivant les suggestions de son astrologue personnel, l'ancien homme fort de l'île Mahinda Rajapakse avait ainsi début 2015 convoqué des élections anticipées, deux ans avant l'expiration prévue de son mandat. Il avait perdu, et dû céder la place à Sirisena. (nxp/20 minutes/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion