Attentat raté de Times Square: Arrêté pour financement involontaire
Actualisé

Attentat raté de Times SquareArrêté pour financement involontaire

Un commerçant new-yorkais de 44 ans a été arrêté mercredi, soupçonné d'avoir participé sans le savoir au financement de l'attentat avorté de Times Square le 1er mai.

Mohammed Younis, qui vit à Long Island, dans la banlieue de New York, risque cinq ans de prison pour «transfert d'argent sans autorisation», en l'occurence «des milliers de dollars» arrivés dans les poches de Faisal Shahzad, le jeune Américain qui a plaidé coupable fin juin de terrorisme et de tentative d'utilisation d'une arme de destruction massive pour l'attentat manqué de Times Square.

Les enquêteurs soupçonnent M. Younis, dont la nationalité n'a pas été révélée, d'avoir participé à une méthode de virements internationaux d'argent, appelée «hawala», où l'argent ne traverse pas les frontières ni ne passe par un système bancaire.

Le principe du système «hawala» est que «les fonds sont donnés par des clients dans un pays à un opérateur hawala et l'équivalent est reversé au destinataire par un autre opérateur hawala dans le pays voulu», a détaillé le ministère.

«L'une des personnes à qui M. Younis a fourni de l'argent est Faisal Shahzad (...) qui a reconnu lors de sa procédure de plaider coupable avoir reçu un paiement en liquide le 10 avril 2010 aux Etats-Unis pour financer l'organisation d'un attentat» sur la place la plus célèbre et la plus animée de New York.

Selon lui, la réception de cet argent avait été organisée par le groupe extrémiste basé au Pakistan Tehrik-e-Taliban qui a, selon les enquêteurs, entraîné le jeune homme à la fabrication d'engins explosifs, a précisé le ministère.

«L'enquête sur Faisal Shahzad avance vite et le FBI ne laissera pas un seul élément non instruit», a assuré dans le communiqué Janice Fedarcyk, une des responsables du bureau new-yorkais du FBI. (afp)

Ton opinion