Bardonnex (GE) - Arrêtée et menottée à cause d’une confusion d’identité
Publié

Bardonnex (GE)Arrêtée et menottée à cause d’une confusion d’identité

Une Vaudoise qui s’apprêtait à aller en Espagne a été interpellée par la police genevoise, son profil correspondant à une recherche d’Interpol. Il s’agissait d’une erreur.

Le voyage du couple s’est arrêté à la douane de Bardonnex, où la mère de famille a été retenue durant huit heures. 

Le voyage du couple s’est arrêté à la douane de Bardonnex, où la mère de famille a été retenue durant huit heures.

lhu

Un couac administratif a conduit à l’interpellation d’une femme qui n’avait rien à se reprocher. Les faits, décrits mardi par la «Tribune de Genève», se sont produits le samedi 5 juin. Cette coiffeuse et son mari, domiciliés à Mézières (VD), comptaient se rendre à Barcelone en voiture pour rendre visite à une amie dentiste et profiter de soins moins coûteux qu’en Suisse. Mais les époux n’ont pas pu quitter le territoire helvétique. Alors qu’elle présentait les papiers d’usage et notamment ceux de son véhicule, l’épouse a soudainement été menottée, interpellée et interrogée par la police pendant plusieurs heures. On lui a expliqué que la voiture et son nom correspondaient à un mandat d’Interpol. Le véhicule a en outre été placé à la fourrière, avec une facture de plus de 1300 francs à la clé.

Nom proche, nées le même jour

Après le «choc» engendré par son audition, où son expulsion a été évoquée, raconte-t-elle, la prétendue suspecte a demandé des explications au Service vaudois des automobiles et de la navigation. Celui-ci lui a indiqué avoir fait une erreur: son nom ressemblait à celui de la femme recherchée, qui est née le même jour qu’elle, et la voiture a été enregistrée à tort sous l’identité de cette dernière. La police cantonale genevoise reconnaît un «couac dans cette affaire» et conseille à la malchanceuse de contacter l’Office genevois des véhicules pour la facture reçue.

(leo)

Ton opinion