Consommation responsable - Arrêter la fast fashion en cinq jours, c’est possible grâce à ce challenge
La créatrice de contenus Mayele Sakaneno a conçu un programme pour se détacher de la fast fashion.

La créatrice de contenus Mayele Sakaneno a conçu un programme pour se détacher de la fast fashion.

Andy Campel / Mayele Sakaneno
Publié

Consommation responsableArrêter la fast fashion en cinq jours, c’est possible grâce à ce challenge

Le Fast Fashion Detox Challenge est une initiative de Mayele Sakaneno, créatrice de contenus dans le canton de Vaud.

par
Emmanuel Coissy

«J’ai dit stop à la fast fashion en janvier 2020 après avoir vu la réalité de l’industrie de la mode, durant mes études en Fashion Management.» Mayele Sakaneno, âgée de 35 ans, est une pasionaria dont la «mission est de guider les fashion lovers vers une consommation de vêtements positive, responsable et engagée en créant du contenu éducatif.» La Franco-Suissesse-Angolaise qui vit dans l’arc lémanique a lancé à la mi-septembre le Fast Fashion Detox Challenge. Il s’agit d’un programme pour apprendre à se détacher des vêtements produits par les géants de la mode bon marché, une industrie très polluante.

S’instruire de façon ludique

La formation est segmentée en cinq vidéos ludiques. Après inscription (gratuit), on reçoit un mail par jour contenant une vidéo. «Cette série d’exercices, que j’appelle des missions, permet de repartir avec une action simple, claire et efficace à mettre en place dans sa vie, dès la fin du challenge, explique la créatrice de contenus. C’est un parcours simple pour s’habiller de manière plus responsable sans s’arracher les cheveux ni exploser son budget.»

Mayele Sakaneno est active sur son compte Instagram, intitulé The slow fashionista où elle diffuse des posts engagés. Là, elle aime à répéter une phrase à mi-chemin entre le credo et la punchline: «Il n’y a pas que Zara, dans la vie…» Fan inconditionnelle de second hand, elle partage avec ses followers ses looks préférés, ses bons plans vintage. Il lui arrive aussi de présenter des articles neufs dans sa sélection de mode éthique.

Ton opinion

2 commentaires