Ukraine: Arrivée d'un troisième convoi d'aide russe
Actualisé

UkraineArrivée d'un troisième convoi d'aide russe

Un 3e convoi d'aide russe est arrivé dans l'est de l'Ukraine contrôlé par les séparatistes prorusses, a annoncé samedi un porte-parole russe. Il a fait la route sans aucune escorte.

Le convoi transportant de l'eau et de la nourriture est arrivé à Donetsk et les camions sont en train d'être déchargés, a annoncé à l'AFP Alexander Drobichevski, porte-parole du ministre des Situation d'urgence. Il a précisé que ce 3e convoi, le premier à parvenir à Donetsk, n'avait été escorté à la frontière par aucun représentant d'organisme international ou de Kiev.

La Russie avait auparavant envoyé deux convois dans la zone de Louhansk, dans l'Est rebelle, provoquant une vive controverse avec l'Ukraine. Le premier convoi, en août, de 200 camions, avait été envoyé sans l'accord final de Kiev et de la Croix-Rouge, tout comme le deuxième, acheminé début septembre.

En secret

Selon la télévision publique russe Rossiya 24, le 3e convoi de quelque 200 véhicules transporte 200 générateurs électriques, de l'eau et de la nourriture et sa route a été tenue secrète jusqu'au dernier moment pour raisons de sécurité.

Des centaines de milliers de civils dans l'Est connaissent de graves pénuries de produits de base, d'eau et d'électricité en raison des combats qui durent depuis des mois entre rebelles séparatistes et forces loyalistes. En dépit du cessez-le-feu intervenu le 5 septembre, des tirs et bombardements ont encore lieu quasi quotidiennement dans l'Est.

Explosions dans une usine d'armement près de Donetsk

Une usine d'armement contrôlée par les rebelles prorusses près du fief séparatiste de Donetsk (est de l'Ukraine) a explosé samedi matin, ont rapporté des journalistes de l'AFP. Cet incident survient quelques heures après la signature d'un mémorandum entre rébellion et gouvernement ukrainien.

L'usine, située au nord-ouest de la ville, a sauté une première fois vers 9h45 (8h45 en Suisse), ont indiqué des témoins. A 11h30 (10h30 en Suisse), une nouvelle série de très fortes explosions a dégagé un énorme panache de fumée blanche, a rapporté l'équipe de journalistes de l'AFP.

L'origine des explosions n'était pas connue dans l'immédiat. Le bâtiment, une ancienne usine d'armement de l'ère soviétique, est situé en secteur contrôlé par les rebelles, à une dizaine de kilomètres de l'aéroport de Donetsk contrôlé par l'armée ukrainienne. (ats)

Ton opinion