Arrivée du négociateur américain sur le dossier nord-coréen
Actualisé

Arrivée du négociateur américain sur le dossier nord-coréen

Le négociateur américain sur le dossier nucléaire nord-coréen, Christopher Hill, a entamé aujourd'hui à Tokyo une tournée en Asie et à Moscou.

Elle est prévue pour relancer les discussions avec la Corée du Nord, accusée par Washington de retard dans le démantèlement de ses installations nucléaires.

Le régime communiste nord-coréen avait jusqu'au 31 décembre pour achever le démantèlement de son principal réacteur nucléaire et fournir une déclaration complète de ses activités nucléaires, aux termes d'un accord passé par les 6 nations (les deux Corées, la Chine, les Etats-Unis, le Japon, la Russie).

M. Hill, qui est secrétaire d'Etat assistant pour l'Asie Orientale, aura à Tokyo des entretiens avec le négociateur japonais chargé du dossier nord-coréen, Kenichiro Sasae.

«Ce que je vais faire pendant cette tournée consistera à discuter avec mes homologues ici à Tokyo - mais aussi à Séoul, Pékin et Moscou - comparer les notes et voir la direction dans laquelle nous devrions avancer dans les prochaines semaines», a-t- il dit à son arrivée à l'aéroport Narita de Tokyo.

Critiques rejetées

Vendredi, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a rejeté les accusations américaines, affirmant que la Corée du Nord avait «fait ce qu'elle devait faire» dans le cadre de l'accord des six, et qu'elle avait notamment fourni «un rapport sur la déclaration nucléaire en novembre dernier, et a informé la partie américaine de son contenu».

Pyongyang accuse en revanche les autres parties signataires de l'accord de ne pas avoir respecté leurs obligations en ne livrant pas toutes les aides promises.

M. Hill doit se rendre mardi à Séoul, puis jeudi à Pékin et vendredi à Moscou. Aucun déplacement à Pyongyang n'est prévu, pas plus que des entretiens avec des Nord-Coréens.

(ats)

Ton opinion