Football: Arsenal de justesse, Tottenham ridiculisé
Publié

FootballArsenal de justesse, Tottenham ridiculisé

Arsenal a tremblé, mais finalement rejoint les quarts de finale de l’Europa League, en éliminant l’Olympiakos (0-1; aller 3-1). La troupe de José Mourinho a quant à elle sombré au Dinamo Zagreb (3-0 ap; 0-2).

par
Sport-Center
Le visage des mauvais jours pour le coach portugais.

Le visage des mauvais jours pour le coach portugais.

AFP

Décidément, les deux clubs londoniens vivent une saison bien compliquée. Même quand ils semblent avoir fait le plus dur dans une confrontation aller-retour de «C3», ils arrivent à trouver le moyen de devoir serrer les dents jusqu’au bout, voire pire. Si Arsenal a fini par sauver les meubles sur sa pelouse, son meilleur ennemi londonien a de son côté montré son pire visage.

Mikel Arteta n’a pourtant pas fait tourner ses «Gunners». Le coach espagnol a aligné de nombreux tauliers comme David Luiz, Xhaka, Tierney ou Aubameyang, mais ç’a été insuffisant pour enfin passer une rencontre tranquille. El-Arabi a fait passer un premier frisson à la 20e, mais Leno a pu s’en sortir. Ça n'a pas été le cas sur la deuxième percée du Franco-Marocain de la 51e, qui a inscrit le 0-1 et mis Arsenal dans ses petits souliers. La qualification a heureusement été assurée quand Ba a été expulsé pour deux avertissements (85e).

Le Tottenham de José Mourinho a quant à lui touché le fond en Croatie. Les «Spurs» se pensaient à l’abri après leur succès 2-0 à l’aller à Londres? Grossière erreur. Le Dinamo Zagreb, avec le Tessinois Gavranovic entré en jeu juste avant le début des prolongations, leur a fait payer leur suffisance. Le club anglais a été bouté hors de la compétition par le milieu offensif croate Orsic (28 ans), auteur d’un incroyable coup du chapeau (62e, 83e et 107e). Le portier Livakovic, énorme devant ses cages, a lui aussi été un acteur majeur de cette «remontada».

Les deux autres parties du début de soirée ont donné des verdicts plus attendus. Grenade a certes été vaincu en Norvège par Molde (2-1), mais le score du match aller (0-2) a permis aux Espagnols de passer le «cut». Dans un match comme d’habitude délocalisé à Kiev, le Shakhtar Donetsk, battu 3-0 en Italie, n’a de nouveau rien pu faire contre l’AS Rome (1-2) et son attaquant Mayoral.

Ton opinion