«Arthur» a-t-il été vicitime de la voirie?
Actualisé

«Arthur» a-t-il été vicitime de la voirie?

LA TOUR DE PEILZ – Un lecteur a réagi à l'article consacré à la mutilation de la queue du chat «Arthur» («20 minutes» du 9 février).

Il se souvient avoir recueilli dans la rue un matou avec des blessures similaires à une patte et à la queue. «Je pense que cela a été provoqué par les brosses d'un camion de la voirie, qui se trouvait alors dans le quartier.» Des félins insouciants se feraient-ils happer par ces engins? Peu probable pour le chef du Service des routes de Lausanne. «Je n'ai jamais entendu une telle histoire, déclare Pierre-Alain Matthey. Ces véhicules avancent lentement et bruyamment. Et les chats sont sensibles aux vibrations émises, qu'ils fuyent.» La propriétaire de «Arthur» l'emmène demain chez le vétérinaire pour enlever les fils de ses points de suture.

(fnd)

Ton opinion