Suisse: Aryzta: recul des ventes au 3e trimestre
Publié

SuisseAryzta: recul des ventes au 3e trimestre

Hors acquisitions et effets monétaires, le boulanger industriel zurichois est malgré tout en progression.

photo: Keystone/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION

Aryzta a vu ses ventes diminuer de 2,4% au 3e trimestre (clos à fin avril) de son exercice décalé 2015/2016 à 949,8 millions d'euros (1,05 milliard de francs).

La croissance organique a ainsi augmenté de 0,9%. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires progresse de 2,8% à 2,9 milliards d'euros, avec une croissance organique de 0,5%, selon les chiffres publiés mardi par Aryzta.

«L'évolution des ventes au 3e trimestre confirme une tendance encourageante dans toutes les régions», a déclaré Owen Killian, CEO, cité dans le communiqué. Tous les contrats de renouvellement exceptionnels à long terme ont été maintenant signés, ce qui augmente la visibilité de nos revenus et valide notre modèle de partenariat avec les clients sur le long terme, a-t-il ajouté.

Au 3e trimestre, le marché européen ( 3,9% de croissance organique) s'est bien développé. L'Amérique du Nord (-2,3%) a toutefois subi une baisse durant cette période. Le reste du monde progresse de 7,5%.

Concernant l'Amérique du Nord, Aryzta explique que si l'on exclut l'impact de renouvellement de contrats, la croissance organique est de 4,7%. Elle a été portée par la demande de nouveaux articles alimentaires.

Réduction des coûts

Ces résultats sont un peu inférieurs aux prévisions des analystes, interrogés par l'agence financière awp, pour la croissance organique, mais largement atteints pour le chiffre d'affaires.

Concernant l'ensemble de l'exercice annuel 2015/16, Aryzta a confirmé ses objectifs. L'entreprise dit avoir identifié de nouvelles «initiatives d'efficacité et de réduction des coûts».

En 2014/2015, le boulanger industriel avait subi une baisse de son bénéfice de 4,7% à 360 millions d'euros. Le chiffre d'affaires avait progressé de 12,6% à 3,82 milliards.

Aryzta est né en 2008 après l'acquisition de l'irlandais IAWS par le zurichois Hiestand. Basé à Zurich, le groupe développe ses activités au niveau mondial. Il a notamment acquis l'an dernier le distributeur français de produits surgelés Picard. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion