Actualisé 26.08.2009 à 12:36

Télécoms

Ascom voit son chiffre d'affaires baissé

Le groupe bernois Ascom, spécialisé dans les systèmes de communication, a vu ses ventes reculer de 5,6% à 235,2 millions de francs au premier semestre.

Il a toutefois amélioré son bénéfice net à 11,9 millions, soit 4,8 millions de plus qu'un an auparavant.

Ascom, qui réalise 70% de son chiffre d'affaires à l'étranger, indique mercredi avoir été pénalisé par les conditions économiques dégradées et la force du franc par rapport à l'euro. Le résultat opérationnel (EBIT) s'est dégradé, reculant de 16,7 millions au 1er semestre 2008 à 7,3 millions de francs.

Les entrées de commandes ont pour leur part régressé à 233,8 millions de francs, contre 292,4 millions voici un an. L'exercice précédent avait toutefois bénéficié d'une grosse commande militaire, qui avait poussé le chiffre à la hausse.

Dans le détail, la division Wireless Solutions (communication sans fil à l'intérieur des bâtiments) a dégagé un chiffre d'affaires de 126,1 millions de francs, contre 147,4 millions au 1er semestre 2008. Il est resté pratiquement stable pour Security Solutions (systèmes de communication et d'alarme), à 101,2 millions, soit 1 million de moins qu'un an plus tôt.

S'y ajoutent 7,5 millions de francs dégagés par TEMS en juin, mois où cette société rachetée en début d'année pour 190 millions de francs au groupe suédois Ericsson a été consolidée dans les comptes d'Ascom.

Embellie attendue

Ascom s'attend à une amélioration des conditions de marché dans le courant de 2010 seulement. Elle table pour 2009 sur un chiffre d'affaires organique et corrigé des variations monétaires en baisse de 10% par rapport à celui de 2008.

En tenant compte des acquisitions, le chiffre d'affaires devrait toutefois marquer une progression. Et Ascom se dit toujours persuadé que l'exercice 2009 se soldera par un bénéfice. Si les résultats semestriels du groupe ont été qualifiés de solides et son bénéfice au-dessus des attentes, les perspectives encore assez floues sont mal passées auprès des investisseurs.

Cela en dépit des assurances du directeur général (CEO) Riet Cadonau qui a réaffirmé que le groupe pourrait atteindre son objectif de marge EBIT de 10% en 2010 «si l'environnement le permet», un but déjà exprimé en 2007 mais remis en cause par la crise économique.

Du coup, le titre Ascom faisait grise mine mercredi à la Bourse suisse. Vers 14h20, il se négociait à 12,90 francs, en baisse de 4,4% sur la veille et après un plus bas à 12,70 francs, dans un marché SPI lui-même en léger repli de 0,1%. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!