Actualisé

Royaume-UniAspergée d'acide par son amie d'enfance

Une étudiante britannique a été condamnée vendredi à 12 ans de prison pour avoir défiguré une jeune femme, le 30 décembre 2012, dans la banlieue de Londres.

par
joc

Mary Konye, 22 ans, a été condamnée vendredi par un tribunal de Londres à 12 ans d'emprisonnement. Elle a été reconnue coupable d'avoir jeté un liquide corrosif sur une jeune femme avec l'intention de brûler, défigurer, handicaper ou causer de graves lésions corporelles à sa victime.

Les faits remontent au 30 décembre 2012, dans la banlieue est de la capitale britannique, relate le «Mirror». Vexée d'avoir été traitée de laideron par Naomi Ori, une amie d'enfance, Mary Konye prépare sa vengeance. Camouflée sous un niqab, l'étudiante en commerce suit sa victime alors qu'elle rentre du travail et l'agresse devant son domicile en l'aspergeant d'acide sulfurique concentré. Naomi, 22 ans, souffre de graves brûlures au visage, au cou et à la poitrine.

«Les gens me dévisagent»

Le juge qui a rendu son verdict a estimé que les conséquences de cet «acte délibéré et méchant» étaient «dramatiques pour mademoiselle Oni». Il a ajouté qu'il s'agissait d'un «plan prémédité et insensible destiné à brûler et défigurer la victime».

L'accusée a admis avoir balancé de l'acide sur son amie, mais a réfuté toute intention de lui faire du mal. Dans son témoignage, la victime a évoqué une expérience traumatisante qui a changé sa vie pour toujours: «Mon apparence m'est rappelée à chaque fois que je regarde dans le miroir ou lorsque je vois la réaction sur le visage des gens. Je me sens paranoïaque et j'ai peur de sortir seule. Les gens me dévisagent souvent».

Naomi, qui a dû subir de multiples greffes de peau, croyait dans un premier temps qu'elle avait été attaquée au hasard par un(e) inconnu(e): «Le fait de savoir que c'était Mary et qu'elle avait tout planifié dépasse l'entendement», a-t-elle conclu.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!