Syrie: Assad s'adresse au nouveau Parlement
Actualisé

SyrieAssad s'adresse au nouveau Parlement

Le chef de l'Etat syrien s'est adressé mardi au nouveau Parlement qui a pris ses fonctions après les législatives du 13 avril dans les territoires contrôlés par le régime.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

«Le peuple syrien a surpris une nouvelle fois le monde par sa participation exceptionnelle au scrutin et par le nombre considérable de candidats», a déclaré Bachar el-Assad , alors que le pays connait sa cinquième année de guerre.

Le parti Baas, au pouvoir depuis plus d'un demi-siècle en Syrie, et ses alliés avaient remporté sans surprise la majorité des 250 sièges, selon les résultats officiels. Le taux de participation avait été officiellement de 57,56% parmi les électeurs en capacité de voter, selon cette commission, citée par l'agence officielle Sana.

Ces élections avaient été jugées «illégitimes» par les opposants de l'intérieur comme de l'extérieur, et par les pays occidentaux. Mais la Russie, grand allié du régime, les a jugées «conformes à la Constitution syrienne actuelle». L'ONU plaide de son côté pour la tenue d'élections générales courant 2017.

Le Parlement a élu à sa tête pour la première fois une femme, Hadia Abbas. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion