WikiLeaks: Assange placé dans une cellule d'isolement
Actualisé

WikiLeaksAssange placé dans une cellule d'isolement

Julian Assange, le fondateur du site WikiLeaks, qui est incarcéré depuis mardi à Londres pour une affaire de viol présumé, a été placé dans une cellule d'isolement.

La prison de Wandsworth à Londres, où est détenu Julian Assange, a pris la décision de le placer dans une cellule d'isolement «pour sa propre sécurité», a déclaré vendredi à l'AFP l'un de ses avocats, Jennifer Robinson.

«Nous avions fait part de nos inquiétudes sur des problèmes éventuels de sécurité, mais nous n'avions pas demandé à ce qu'il soit placé» à l'isolement, a-t-elle ajouté.

Selon le quotidien britannique «The Guardian», «des prisonniers ont montré beaucoup d'intérêt pour» M. Assange, ce qui aurait justifié la décision de la prison de Wandsworth de le transférer jeudi dans une cellule d'isolement de ce même établissement.

«Il n'a pas de loisirs, il a des difficultés pour passer des coups de téléphone, il est seul», a ajouté Me Robinson.

M. Assange a demandé à disposer d'un ordinateur portable pour pouvoir préparer sa défense, a-t-elle encore dit, précisant, sans plus de détails que son client, avait des «problèmes pour écrire».

Cet ordinateur aurait un accès limité à l'internet, a ajouté un autre avocat de M. Assange, Mark Stephens.

Me Robinson a affirmé que son client «était frustré de ne pouvoir répondre aux allégations contre lui au sujet des différentes attaques de piratage» visant des sites hostiles à WikiLeaks.

«Il m'a dit qu'il n'était absolument pas impliqué et qu'il s'agissait d'une tentative délibérée d'associer WikiLeaks, qui est une organisation de presse, à des pirates informatiques, ce que WikiLeaks n'est pas.»

M. Assange, de nationalité australienne, a été placé en détention mardi à Londres dans le cadre d'une affaire de viol présumé et violence sexuelle en Suède, pays qui réclame son extradition.

Son arrestation coïncide avec la divulgation depuis fin novembre par WikiLeaks de télégrammes diplomatiques américains, qui ont provoqué un séisme diplomatique dans le monde.

(afp)

Ton opinion