Assemblée des délégués du Parti de la liberté: «Non» à une caisse maladie unique

Actualisé

Assemblée des délégués du Parti de la liberté: «Non» à une caisse maladie unique

Les délégués du Parti de la liberté (PdL) ont décidé samedi à Egerkingen (SO) de rejeter la caisse maladie unique et «socialiste» soumise en votation le 11 mars.

La décision a été prise à l'unanimité.

Les initiants «mentent» au peuple en affirmant qu'une caisse unique permettra de maîtriser les coûts de la santé, indique le PdL dans un communiqué. Mensonges aussi que ce sont surtout les riches qui devraient taxer et que la moitié de la population ne verrait pas ses primes augmenter.

Il y a quinze ans, lors de l'introduction de l'assurance maladie obligatoire, des tromperies pareilles avaient déjà été répandues, écrit le PdL. A l'époque, il était question de primes plus élevées pour un tiers de la population alors qu'aujourd'hui, tout le monde doit payer nettement plus. Ce «mauvais jeu de la gauche» ne dupe personne, estime le parti.

(ats)

Ton opinion