Actualisé 23.08.2008 à 10:55

Politique

Assemblée des Verts: un parti qui a faim

Les Verts suisses sont devenus en 25 ans une force incontournable de la vie politique, a estimé samedi leur président Ueli Leuenberger.

Le Genevois attribue cet essor à une prise de conscience toujours plus marquée des citoyens pour les problèmes environnementaux.

«Nous devons poser clairement la question, pendant combien de temps encore la Suisse peut se permettre le luxe de ne pas inclure les Verts et leurs compétences pour diriger notre pays», a déclaré Ueli Leuenberger à l'occasion du 25e anniversaire du parti. Devant l'assemblée des délégués à Bienne, le conseiller national genevois a relevé que les écologistes ont renforcé partout leur présence.

Appel aux partis

S'adressant aux autres partis politiques, Ueli Leuenberger a déploré leur frilosité à s'engager plus activement en faveur du développement durable en dépit des dangers liés aux changements climatiques. «Au niveau national, nous devons mettre les autres partis face à leurs responsabilités», a-t-il lancé.

Le président des Verts demande en particulier aux radicaux et au PDC de respecter leurs engagements formulés dans leurs programmes électoraux sur le thème de la protection de l'environnement. Il a appelé ces deux partis à s'engager avec les Verts pour aller de l'avant dans le développement des énergies renouvelables.

Plus des rêveurs

Pour Ueli Leuenberger, les Verts étaient il y a encore quelques années l'objet de moqueries et perçus comme des rêveurs alors qu'à présent ils sont considérés comme une force politique de confiance. Une perception qui a totalement changé en raison de l'émergence de l'inquiétude de la société liée aux changements climatiques.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!