Actualisé 07.11.2008 à 14:43

Bavure policière à Lausanne

«Assis à 60 cm de l'impact de la balle, notre client est devenu livide»

Pour tenter d'arrêter un fuyard, un agent de police de 58 ans a tiré 3 fois en pleine ville de Lausanne, jeudi en fin de matinée. Ses coups de feu n'ont heureusement atteint aucun passant.

«Notre client était assis à 60 cm de l'impact. Il a senti un éclat de verre gicler et il est devenu livide!», racontent Alexandre Massip et son employé Hubert Nockin, du magasin orthopédique Orthoma, au quotidien 24 Heures.

Les commerçants du quartier ont assisté à une scène digne d'une série policière américaine. Sauf que là, l'action se passait à balles réelles. «Le gendarme faisait ce qu'il pouvait pour le rattraper, mais il n'arrivait pas à le suivre», explique Ilkan Melezoglu, patron d'un salon de coiffure, dans Le Matin Bleu. «A ce moment-là, je l'ai vu tirer.»

Nombreuses questions ouvertes

L'agent de police auteur des coups de feu a été muté dans un service administratif. Une enquête pénale a été ouverte. Elle déterminera les circonstances exactes de cette affaire. Que s'est-il donc passé? Pourquoi le sergent de 58 ans, qui se trouvait seul avec le détenu au moment de la tentative de fuite de ce dernier, a-t-il tiré? La police refuse de préciser pourquoi les deux policiers qui accompagnaient le sergent n'étaient pas à ce moment-là avec leur collègue. «C'est l'enquête qui le déterminera», précise Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la Police cantonale vaudoise. «Les transferts sont des périodes où les risques de tentative de fuite sont grands», note le porte-parole de la police vaudoise. «Il existe toujours un risque résiduel.» La police précise encore que le fuyard, qui n'était pas considéré comme un détenu très dangereux, n'a pas été blessé. Il a été arrêté par un agent de la police municipale.

dbe

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!