Association anti-féministe fondée à Soleure
Actualisé

Association anti-féministe fondée à Soleure

L'association de combat des activistes féminines nationalistes, une organisation proche du parti d'extrême droite PSN (Parti des Suisses nationalistes), a fêté sa fondation samedi dans le canton de Soleure. La police a surveillé l'événement.

La participation a été modeste, a indiqué le porte-parole de la police cantonale soleuroise. Il n'a pas voulu dévoiler l'endroit exact de la réunion. La police était présente avec un "contingent approprié".

Le porte-parole a relativisé la signification de ce groupement. Souvent de telles organisations sont fondées et disparaissent ensuite après quelque temps. Mais comme il y a toujours un certain risque de conflits avec le camp opposé, on doit prendre ces événements au sérieux, estime-t-il.

L'association de combat des activistes nationalistes a été fondée "inofficiellement" il y a quelques semaines, comme elle l'indique sur son site Internet. Elle invitait à sa fête officielle de fondation avec discours et grillades.

Le groupement veut, selon ses propres termes, lutter contre "la décomposition de la communauté populaire". Il voit dans la famille le "ferment du peuple" et son sauvetage dans la répartition traditionnelle des rôles.

Le "féminisme radical" et l'"égalitarisme des sexes" doivent être combattus, écrivent les femmes de l'association. Les femmes et les hommes sont fondamentalement différents. Le mouvement recommande la lecture du livre "Das Eva-Prinzip", d'Eva Hermann.

ats

Ton opinion