Jeu - Atari de retour dans les jeux premium pour consoles et PC
Publié

Jeu vidéoAtari de retour dans les jeux premium pour consoles et PC

Focalisé sur les jeux mobiles et free-to-play, le pionnier du jeu vidéo a annoncé un changement d’orientation.

Acteur historique du jeu vidéo, Atari a notamment connu le succès avec sa console Atari 2600 lancée en 1977 et les jeux qui l’accompagnaient.

Acteur historique du jeu vidéo, Atari a notamment connu le succès avec sa console Atari 2600 lancée en 1977 et les jeux qui l’accompagnaient.

Getty Images

Changement de cap pour Atari. Créé en 1972, le pionnier du jeu vidéo notamment connu pour son jeu culte «Pong» et sa console mythique Atari 2600 (lancée en 1977) s’était focalisé ces dernières années sur les jeux mobiles et free-to-play. Dans un communiqué, cet acteur historique du jeu vidéo, qui s’est aussi lancé dans l’hôtellerie, a annoncé un retour surprise dans les «jeux premium à plus forte valeur ajoutée» pour consoles et PC. La société, dont la marque avait été rachetée par le groupe français Infogrames en 2013, entend s’appuyer sur son catalogue de 200 jeux propriétaires pour proposer de futurs jeux payants. Des titres sont d’ailleurs déjà en développement et les premières sorties sont prévues pour l’exercice 2021/22, a-t-elle fait savoir.

«Notre intention, dans toutes les expériences de jeu que nous proposons, est de fournir d’intenses moments de divertissement dans des jeux intuitifs et accessibles à tous. C’est l’essence même d’Atari et ce qui lie notre histoire à notre avenir. À cette fin, nous pensons que le jeu premium est plus représentatif de ce type d’expérience de jeu et de l’ADN d’Atari», a annoncé dans un communiqué Wade J. Rosen, directeur et principal actionnaire d’Atari.

Les jeux mobiles passeront donc au second plan et certains titres, tels que «RCT Story», «Crystal Castles», «Castles & Catapults», «Ninja Golf», ou encore «Atari Combat: Tank Fury» seront arrêtés ou cédés: «Malgré cette nouvelle orientation vers les jeux premium, nous restons déterminés à faire croître et à développer nos jeux free-to-play à succès actuellement sur le marché», a précisé le dirigeant. Il ajoute que ce changement de stratégie aura un impact sur les résultats 2020/21 de l’entreprise et engendrera «une dépréciation de 5 millions d’euros pour l’exercice clos le 31 mars 2021».

(man)

Ton opinion

1 commentaire