Bangladesh: Attaque contre un café de Dacca: 4 arrestations

Actualisé

BangladeshAttaque contre un café de Dacca: 4 arrestations

L'enquête sur l'attentat revendiqué par Daech et qui avait fait une vingtaine de morts l'été passé progresse.

1 / 16
Sept islamistes ayant participé à une attaque ayant fait 22 morts, dont 18 étrangers, ont été condamnés à mort par pendaison. Les faits étaient survenus en juillet 2016, à Dacca, au Bangladesh. (Mercredi 27 novembre 2019)

Sept islamistes ayant participé à une attaque ayant fait 22 morts, dont 18 étrangers, ont été condamnés à mort par pendaison. Les faits étaient survenus en juillet 2016, à Dacca, au Bangladesh. (Mercredi 27 novembre 2019)

Keystone
Les forces de sécurité du Bangladesh ont procédé mercredi à quatre nouvelles arrestations dans l'enquête sur l'attaque de juillet 2016 contre un café de Dacca. (Mercredi 1er février 2017)

Les forces de sécurité du Bangladesh ont procédé mercredi à quatre nouvelles arrestations dans l'enquête sur l'attaque de juillet 2016 contre un café de Dacca. (Mercredi 1er février 2017)

AFP
Les corps de neuf Italiens et sept Japonais ont été rapatriés, après l'attentat qui a frappé Dacca, au Bangladesh, vendredi. (Mardi 5 juillet 2016)

Les corps de neuf Italiens et sept Japonais ont été rapatriés, après l'attentat qui a frappé Dacca, au Bangladesh, vendredi. (Mardi 5 juillet 2016)

Keystone

Les forces de sécurité du Bangladesh ont procédé mercredi à quatre nouvelles arrestations dans l'enquête sur l'attaque de juillet 2016 contre un café de Dacca. L'attentat revendiqué par l'organisation Etat islamique a fait 22 morts, dont une majorité de ressortissants étrangers.

Les quatre hommes, âgés de 21 à 28 ans, appartiennent à une faction du Jamaat-ul-Mujahideen Bangladesh (JMB), qui a fait allégeance à l'EI.

Les policiers d'élite du Bataillon d'action rapide les ont arrêtés dans une maison située dans les faubourgs de la capitale. Des armes à feu et d'importantes quantités d'explosifs ont été saisies lors de l'intervention.

Depuis l'attaque contre le café de Dacca, une cinquantaine de militants islamistes ont été tués par les forces de sécurité, dont le cerveau présumé de l'opération, Tamim Ahmed Chowdhury, un ressortissant canadien né au Bangladesh. D'autres ont été arrêtés. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion