Nigeria - Attaque de djihadistes contre des installations humanitaires
Publié

NigeriaAttaque de djihadistes contre des installations humanitaires

Des djihadistes liés à l’organisation État islamique ont attaqué des installations humanitaires à Damasak, une ville du nord-est du Nigeria, a-t-on appris samedi de sources humanitaires. L’attaque, qui était toujours en cours tard samedi, est la deuxième en deux mois contre une des neuf bases humanitaires des Nations unies dans ce pays.

Image d’archive

Image d’archive

AFP

«Des combattants de l’Iswap (État islamique en Afrique de l’Ouest) sont encore dans Damasak, circulant dans les rues, tirant des coups de feu et mettant le feu à des installations humanitaires», a raconté un humanitaire sous couvert d’anonymat. L’incendie volontaire du bâtiment d’une ONG s’est propagé à la base de l’ONU, qui a été détruite, a expliqué une de ses collègues. Les locaux de trois autres ONG ont été détruits, a ajouté cette source.

Une source militaire a confirmé l’attaque de Damasak mais assuré que les djihadistes n’avaient pas pris la ville et en avaient au contraire été repoussés.

Le nord-est du Nigeria est en proie à un conflit meurtrier depuis 2009 et le déclenchement d’attaques par les islamistes de Boko Haram. En 2016, le groupe s’est scindé, avec d’un côté la faction historique et de l’autre l’Iswap, reconnu par l’EI.

Il y a trois ans, le 1er mars 2018, des combattants de l’Iswap avaient attaqué une base de l’ONU à Rann, une ville du nord-est du Nigeria, tuant trois travailleurs humanitaires et en kidnappant un autre. Et le 1er mars dernier, des djihadistes de l’Iswap ont pris pour cible la localité de Dikwa, tuant six civils et contraignant les travailleurs humanitaires à s’en retirer.

(AFP)

Ton opinion