France/Allemagne: Attaques «insensées» contre Angela Merkel
Actualisé

France/AllemagneAttaques «insensées» contre Angela Merkel

Le commissaire européen Michel Barnier a dénoncé samedi dans une série de tweets certaines attaques contre la chancelière allemande.

Le commissaire européen Michel Barnier a dénoncé samedi dans une série de tweets «certaines attaques françaises insensées» contre Angela Merkel, au lendemain du texte des socialistes français reprochant à la chancelière allemande son «intransigeance égoïste».

«Certaines attaques françaises contre Angela Merkel sont insensées», a twitté le commissaire français chargé du Marché intérieur et des services financiers, par ailleurs membre de l'UMP (droite, opposition). «Aucune sortie de crise possible en Europe sans une coopération constructive entre la France et l'Allemagne», a-t-il ajouté dans un deuxième tweet. «Regardons ce qui marche en Allemagne plutôt que de critiquer», a-t-il encore argumenté, citant le dialogue social, l'entrepreneuriat régional, l'apprentissage, le soutien à l'industrie et l'équilibre budgétaire.

Le Parti socialiste français, dans un texte sur l'Europe rendu public vendredi, s'en est pris à «l'intransigeance égoïste» d'Angela Merkel, «chancelière de l'austérité», et a estimé qu'il fallait «se confronter politiquement à la droite allemande».

Le président du Parlement européen, le social-démocrate allemand Martin Schulz, tout en jugeant que l'austérité allait «beaucoup trop loin» en Europe dans une interview samedi accordée au quotidien belge L'Echo, a estimé qu'on ne pouvait «pas accuser Angela Merkel de décider seule, alors qu'il y a 26 autres dirigeants autour de la table» au Conseil européen et que l'Allemagne «n'a qu'une voix». (afp)

Ton opinion