Attaqués par des chiens, des policiers ripostent au spray
Actualisé

Attaqués par des chiens, des policiers ripostent au spray

Deux agents ont dû remonter dans leur véhicule pour repousser les féroces assaillants.

Un petit jack russel et un gros bouvier bernois, échappés d'une propriété, ont attaqué des passants jeudi dernier. Un étudiant chinois qui se rendait à l'Hôtel du Parc s'en est sorti avec une grosse frayeur. «Il s'est fait pincer un mollet et trouer les jeans», a indiqué le sergent-major Olivier Braillard, remplaçant du chef de poste de Police Riviera, à Vevey.

Appelés sur les lieux, deux policiers se sont fait attaquer à leur tour. Ils n'ont pas pu venir à bout des canidés avec leur spray au poivre et leur bâton tactique. Ce n'est qu'en remontant dans leur véhicule qu'ils ont réussi à repousser les bêtes dans le parc de la maison. La propriétaire des lieux était absente au moment des faits.

Aucune plainte n'a été déposée, mais le vétérinaire cantonal doit se prononcer sur leur dangerosité. C'est le deuxième incident qui survient en deux mois avec ces chiens, selon Jacques-Henri Penseyres. Un examen comportemental a déjà été réalisé, ce qui «alourdit le dossier». Sans vouloir s'exprimer sur ce cas, il précise que la séquestration est ordonnée dans les cas de morsures graves. Les mesures peuvent aller jusqu'à l'euthanasie.

Sophie Roselli

Ton opinion