Attentat au Cachemire indien: deux morts
Actualisé

Attentat au Cachemire indien: deux morts

Un touriste indien et un enfant ont été tués dimanche par un attentat à la grenade dans une station touristique de montagne au Cachemire indien.

Cette attaque intervient au lendemain de la mort de soldats indiens dans l'explosion d'une mine.

Selon la police, l'attentat commis dimanche dans la station de Gulmarg a tué un touriste de 35 ans en provenance de l'Etat indien de l'Uttar Pradesh et un garçon musulman de huit ans habitant dans la région.

Gulmarg est une station de montagne très populaire en Inde et une station de sports d'hiver réputée. Elle est située à 52 kilomètres à l'ouest de la capitale d'été du Cachemire indien, Srinagar, et près de la ligne de contrôle entre le Pakistan et l'Inde, qui se disputent la souveraineté sur le Cachemire.

Samedi, au moins neuf soldats indiens avaient été tués et seize blessés près de Srinagar lorsque l'autocar qui les transportait avait roulé sur une mine. Cet attentat, revendiqué par le groupe pro-pakistanais Hizbul Mujahedin, était le deuxième plus meurtrier depuis le début du processus de paix entamé par l'Inde et le Pakistan en janvier 2004.

Discussions lundi

Vendredi, 32 personnes, dont des enfants et des policiers, avaient été blessées lorsque des assaillants avaient lancé une grenade en direction de policiers à une station d'autobus à Banihal, à 120 kilomètres au sud de Srinagar.

Ces violences sont survenues alors que des diplomates indiens et pakistanais doivent se retrouver lundi à New Delhi pour le cinquième round de discussions dans le cadre du processus de paix.

L'Inde demandera au Pakistan de restreindre le flux de rebelles islamistes qui selon New Delhi pénètrent dans le Cachemire indien, a indiqué l'agence de presse indienne PTI.

L'Inde accuse le Pakistan d'entraîner, d'armer et de financer les islamistes qui combattent l'administration indienne au Cachemire. Islamabad rejette ces accusations. (ats)

Ton opinion