Actualisé 19.05.2012 à 10:43

Syrie

Attentat suicide meurtrier dans l'Est du pays

Neuf personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées dans l'attentat suicide qui a frappé la ville de Deir Ezzor dans l'Est de la Syrie vendredi.

Au moins neuf personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées samedi dans un attentat suicide à Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, a rapporté l'agence officielle Sana. L'opposition a imputé au régime de Damas «l'entière responsabilité» de cette attaque.

L'agence précise qu'il s'agit d'un attentat suicide et que parmi les victimes figurent des gardes assignés à un bâtiment militaire proche d'un lotissement résidentiel.

L'opposition a immédiatement imputé au régime du président Bachar al-Assad «l'entière responsabilité» de cette attaque ainsi que «de tous les attentats criminels» qui ont secoué la Syrie récemment.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition a estimé que ces attaques étaient une tentative du régime de «se venger» après avoir échoué à empêcher les Syriens de manifester par dizaines de milliers comme ce fut le cas vendredi.

Samedi matin, selon la télévision officielle syrienne, un «kamikaze terroriste» a fait exploser une voiture piégée à Deir Ezzor avec une tonne d'explosifs. Un groupe d'observateurs de l'ONU, en charge de surveiller la trêve dans le pays, a inspecté le lieu de l'attentat, selon les autorités syriennes.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a précise de son côté que l'attentat s'était produit dans une rue abritant un siège des renseignements militaires et aériens et un hôpital militaire. (afp)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!